Il y a quelques jours, quelqu’un m’a demandé si mon activité n’était pas « trop dure » 🤔

Je lui ai fait préciser sa phrase et elle m’a répondu : « par rapport à Victor … n’est-ce pas remuant pour toi de travailler avec des parents d’enfants comme lui ??? » Ma réponse a été « Non, pas du tout » et je me suis dit que cette question était très intéressante et méritait un article, un éclaircissement car peut-être que, vous aussi, vous vous la posez 😉 

Effectivement, je ne vous cache pas que c’est une peur que j’ai eue et qui m’a bien freinée à un moment donné, particulièrement quand Victor était encore là, déjà en fin de vie. Cela s’est de nouveau présenté après son décès, en toute logique.

J’ai pris ma responsabilité dans mes ressentis, dans mes émotions et mis en place ce qu’il fallait pour pacifier et transmuter cela (eh oui, j’incarne ce que je transmets aux personnes avec qui je travaille 😉💪✌️).

Ce métier de coach m’anime tellement et me dédier à vous, parents d’enfants avec pathologies ou handicaps, était une telle évidence de coeur que j’ai choisi de poursuivre en ce sens, de toutes façons 😍🔥 

Plus récemment, une partie de moi a eu aussi peur de ressentir de trop grosses charges émotionnelles en étant consultante auprès de professionnels, en allant au plus près de ces enfants. Mais la Vie, l’Univers, m’a offert plusieurs opportunités d’aller expérimenter cela, un véritable terrain de jeu 🙏 Une fois encore, ma peur s’est vite dissoute …

Comment ? Grâce à une clé magique pour moi : ma posture 🗝💎

Lorsque je suis en coaching, lorsque j’interviens dans des structures spécialisées, lorsque je participe à des évènements, lorsque j’anime des ateliers, je ne suis pas « Julie, la maman de Victor (et d’Amalia) ».

Je suis Julie, la coach spécialisée.

Et cela fait toute la différence !

Je me connecte aux personnes que j’accompagne, à celles avec qui je suis en interaction, depuis l’espace du coeur. Bien sûr que mon expérience dans le monde du handicap et de la maladie fait une grande différence pour une vraie compréhension des choses, pour illustrer mes propos en cas de besoin.

Et cela s’arrête là.

Ma posture est clairement professionnelle, tout en bienveillance, lumière et douceur. Il n’y a pas de confusion entre cette partie de moi et ma partie maternelle. Il n’y a pas d’effet miroir, ni de projection, ni de transfert. C’est essentiel et précieux pour moi, comme pour les personnes que j’accompagne 💎 

Je vis ainsi chaque coaching, chaque intervention pleinement. Je m’y implique avec ma posture de coach et mon cœur. Cela ne me demande pas d’effort, c’est une évidence. C’est ce qui rend les choses fluides et efficaces pour tous 😍

Envie d’expérimenter un coaching ? Contactez-moi