« Mais qui suis-je si je ne suis pas la maman de Victor ? Est-ce que je vais devenir invisible aux yeux des autres, toute seule quand il ne sera plus là ? ».Ces 2 questions me sont brutalement et littéralement tombées dessus en septembre 2018 alors qu’on venait de finir la 1ère année de soins palliatifs à la maison pour mon grand … Cela a été un choc … Je sais très bien où j’étais : dans le chemin à côté de la maison et c’est comme si c’était hier ….Je suis restée là, abasourdie, terrorisée car je savais que la mort de mon fils allait survenir (cela pouvait arriver d’un jour à l’autre, d’une minute à l’autre). Au-delà de son absence qui allait être terrible, je venais de prendre conscience qu’il allait y avoir d’autres implications … 😱.Et je ne me faisais pas des scénarios pourris, mes questions étaient légitimes car beaucoup de gens qui gravitaient autour de nous, qui faisaient partie de mes relations (même amicales), étaient liés à Victor … La plupart me connaissaient par son intermédiaire. On m’appelait même Mme Victor par moment, c’est vous dire ! J’étais « la maman de Victor » pour beaucoup … Donc une fois lui éteint, allais-je disparaitre aux yeux des autres si c’était devenu mon identité ? 🤔😥😔..Quand on vit un tel quotidien, l’élément central est notre enfant extraordinaire. Le système renforce cela. Personnellement, je me suis naturellement dédiée à mes enfants car c’était une évidence pour moi et c’était pleinement assumé. Toutefois ce jour-là, j’ai pris conscience que, même si durant les 3 dernières années, je m’étais choisie à plusieurs niveaux (en divorçant, en achetant et en rénovant ma maison (pendant les soins palliatifs 🤪), en mûrissant une reconversion professionnelle), ce n’était pas suffisant : je m’étais oubliée en tant qu’Etre ….Quelques jours plus tard, je suis allée au festival pour l’école de la vie, crée par Julien Peron. J’y allais dans un but professionnel (pour ma future activité) et j’y ai reçu beaucoup de signes, de confirmations concernant ma prise de conscience récente. Via les rencontres et les conférences, tout m’invitait à me recentrer, à découvrir qui j’étais à l’intérieur, qui je voulais devenir … J’en suis revenue bouleversée, pleine de gratitudes envers ces messagers et nourrie d’une énergie d’introspection et de découverte 🤗🤩🙏.J’ai donc dédié la fin de 2018 et tout 2019 à aller à la rencontre de Moi-M’Aime. J’ai à ma disposition plein d’outils de développement personnel depuis longtemps donc je me les suis appliquée. Et puis, il y a eu des retraites transformatrices … .Tout d’abord une sur le féminin sacré avec Laetitia LATTE Magdelaine qui m’a permis d’honorer mon corps, cette machine incroyable que je mettais à rude épreuve depuis tant d’années dans ce monde du handicap et de la maladie. D’accepter ses cycles, de ne plus lutter contre les fluctuations de mon énergie. D’accueillir ma nature féminine, par essence cyclique. De rééquilibrer mon Yin et mon Yang, moi qui était beaucoup dans le Faire, tout en étant connectée à mon intuition pour autant. Elle m’a aussi permis de me connecter à des femmes, de découvrir la joie et les bienfaits de la sororité 😍🙏.Et puis il y a eu cette retraite formidable à La Kambrousse chez Malory Malmasson et Marc de La Ménardière, en août 2019. Une parenthèse incroyable, tellement transformatrice, tellement libératrice … Malory Malmasson, je ne sais pas si tu te rends compte à quel point tu m’as aidée à aborder les derniers mois de vie de mon fils 💕🙏💎.Et puis, j’ai agi pour créer ma nouvelle activité de coeur : le coaching … Je me suis formée au coaching, j’ai créé mon entreprise, j’ai créé la première version de mon site web et mes supports de communication … Bref, je créais mon futur professionnel, qui m’animait déjà tellement à l’époque ….Ainsi quand le coeur de Victor a cessé de battre, tout début 2020, cela a été terrible, j’étais comme sur un champ de ruines, tout avait explosé, plus aucun repère n’était là … Pour autant, j’étais debout et complète sur ces décombres, main dans la main avec ma fille …Il ne manquait rien en moiVictor n’avait pas emporté une partie de moi avec luiJ’étais Julie 🌟J’étais Moi, en devenir 🔥🌈..Si je vous parle de cela, c’est pour vous inviter à faire de même. A vous désidentifier de votre/vos enfant(s) extraordinaires. A montrer au monde que vous n’êtes pas que « la maman de » ou « le papa de « . Que vous êtes bien plus que cela.A devenir pleinement Vous, peu à peu, tout en étant avec vos enfants, les entourant d’amour. ..Je vous écris ces mots avec tout mon coeur et je suis très émue. C’est comme un cri qui hurle en moi, qui ne demande qu’à être porté et entendu le plus loin possible, à l’attention de chacun de vous.Je vous envoie tout mon Amour 💗